Chronique d’un voyage aux Etats-Unis

Un mois passé aux Etats Unis du 14 octobre 2016 au 13 novembre 2016. Pour la mémoire et pour partager les impressions de voyages, une sélection de photos, des notes de voyages.

Le voyage transatlantique n’est plus une aventure. Le vol de nuit nous fit remonter le décalage horaire et nous sommes arrivés à l’aéroport John Fitzgerald Kennedy en soirée. La journée sera simplement plus longue de la durée du voyage en avion. Dès la prise en charge par notre hôte à l’aéroport, puis lors de notre premier voyage sur les grandes artères de la ville, encore encombrée en soirée, nous percevons les dimensions demeurées de toutes choses ici. Avant le dîner et notre installation, nous faisons halte sur le bord de l’East River pour une première vue nocturne sur Manhattan.

Nous nous installons dans ce qui va être notre domicile pour un mois, situé dans une rue paisible faite de petit immeubles de style victoriens, dans le quartier de Long Island City, tout près de la limite entre le Queens et Brooklyn, tout près de l’East River. Un ancien quartier industriel de New York actuellement en pleine mutation.

rue

Le lendemain est un samedi et nous embarquons, tout près de notre domicile new-yorkais, sur un ferry que nous emmène vers Brooklyn.

P1150330

Promenade sur l’East River avec vue sur les tours de Manhattan. Nous arrivons à Brooklyn par un parc joliment aménagé au pied du pont. Les gens s’y promènent tranquillement sous le soleil, des promeneurs, des joggers, des vélos, des familles. Puis nous engageons une découverte de Brooklyn, quartier désormais chic.

 P1150344

Nous croisons une manifestation sportive répliquée en France, action relative au cancer du sein, tee shirt et déguisements roses, sous le nom des « foulées d’octobre rose ».

octobre_rose

Nous quittons Brooklyn pour rejoindre Manhattan par le pont de Brooklyn qui comprend une voie de circulation piétonne et cycliste. La foule est dense et les vélos ont bien du mal à faire respecter l’espace qui leur est réservé. Un détachement de la police de New York organise une balade un peu surprenante sur le câble de suspension du pont.

P1150348
la voie piétone et vélo du pont de Brooklyn
P1150358
la police de New York organise une visite aérienne du pont

Arrivés sur Manhattan à pied, nous rejoignons le quartier d’affaire et l’espace qui vient d’être réaménagé en lieu et place des tours jumelles. Puis nous passons par le sanctuaire mondial de la finance « Wall Street » ou nous faisons une pause dans un bar, probable lieu de décompression de traders et autres affairistes.

♦ La nouvelle station monumentale venait juste d’ouvrir au public, des travaux étaient encore en cours dans les alentours. Cette station dessert le World Trade Center. C’est un carrefour des transports collectifs de New York et vers le New Jersey au delà de l’Hudson.

 

Dimanche 16 octobre, notre foi religieuse nous aspire vers une église presbytérienne de Manhattan. En fait, le passage dans un office religieux dans une église de Manhattan est un des grands classiques des circuits touristiques. Nous ne manquerons pas de nous plier au rite. Toute la cérémonie tourne autour de prêches successifs ponctués de chants. Au fond  de la salle, des gradins aux des sièges de couleur mauve. Les acolytes dans ces gradins sont tous vêtus, hommes et femmes, de longues robes mauves. Ce sont les cœurs chantants. Ils sont soutenus par un orchestre complet: guitare basse, piano, batterie. L’orchestre est talentueux et se lâche dans des improvisations fantastiques. La sono pilotée par une table de mixage est poussée à fond. L’ambiance musicale est étonnante, plaisante, savoureuse. Se succèdent au pupitre de prédication, en place centrale surplombant de près d’un mètre le parterre des fidèles, des prédicateurs maniant le verbe et le chant. Puis vient le prédicateur en chef qui depuis le début de la cérémonie, trône sur un siège magistral. Il est en tenue ecclésiastique, une robe impeccablement ajustée aux tons pourpres. Il s’engage dans un prêche de près d’une heure. Son discours est ponctué d’une affirmation lancinante: « Nous servirons le seigneur ». Le rythme de la prédication s’intensifie jusqu’au moment de l’appel aux dons des fidèles. Dans la première partie de la cérémonie un quête par passage d’un panier dans les rangs des fidèles avait permis le versement des oboles. Après près de quarante minutes de prêche intensif, asséné par une sonorisation poussée aux limites du supportable, le prédicateur invite au versement d’une nouvelle offrande. Cette fois quatre servants se placent au pied de la tribune et montrent les liasses de dollars. Un terminal de paiement pour carte bancaire est utilisé. Le séquence invitation aux dons dure une dizaine de minutes avec des relances insistantes du prédicateur qui décrit les besoins de l’église dans les menus détails; le renouvellent de l’éclairage et l’acquisition onéreuse de lampes LED est un des arguments. Un peu soûlé par l’intensité sonore nous sortons après deux heures de cérémonie. Le peuple des fidèles est quasi exclusivement noir et plutôt âgé. Tous sont très élégamment habillés.

La sortie dans les rue de Harlem nous offre un autre décor, une autre facette du quartier. Pas mal de vendeurs de musique à la sauvette sur les trottoirs. Une ambiance tranquille sous le soleil le long des larges avenues.

DSC00579

Rassasiés de religieux pour un bon moment, nos estomacs nous rappellent le besoins de nourriture. Nous optons pour le brunch servi le dimanche tardivement, jusqu’au environs de 14 heures. Un restaurant aux limites de Harlem et proche du campus de l’université de Columbia fera notre bonheur avec une nourriture simple : oeufs, jambon, pomme de terre, pain. Chacun d’entre nous trouve son bonheur dans une carte fournie.

 

Nous traversons le campus de université Columbia, ou de nombreux étudiants se promènent ou participent à des activités ludiques. Puis nous rejoignons Broadway. L’avenue traverse de part en part, sur un axe Nord Sud, Manhattan.

DSC00583
Université Comumbia

Une fête est organisée sur l’avenue. Des stands principalement de nourriture de toutes origines on peut y manger Mexicain, Japonais… et Français, si l’on considère les crêpes comme met typique de la France. Les odeurs mélangées et l’ hygiène improbable portent à s’abstenir de toute consommation.

Sur l’avenue, tous les magasins sont ouverts. Les gens fonts leurs courses ordinaires dans les super-marchés. Nous nous arrêtons dans une vaste librairie et achetons deux livres qui feront souvenir et qui pourrons servir perfectionner notre anglais (il y a une grande marge de progression!).

John Lennon _ Imagine
en mémoire de John Lennon assassiné en décembre 1980 en sortant de son domicile tout près de Central Park, le mémorial Strawberry Fields qui fait référence à la chanson « Imagine »

 imagine

La nuit tombe vite en ce mois d’octobre et nous passons au super marché situé près de Columbus Circle faire quelques courses pour dîner le soir.

Lundi 17 octobre

Matinée au calme tout relatif de New York, vile bruyante : un trafic incessant dans les airs (hélicos) , klaxons de voitures, sirènes de camions de pompiers ou de voiture de police. Première promenade dans notre quartier à Long Island City aux alentours de la 45 ème avenue et 21 ème rue. L’après midi, nous prenons le métro à la station toute proche (Court Square). Nous nous sommes fixés comme but de promenade les quartiers chinois et italiens de Manhattan. En fait le quartier chinois a quasiment mangé de quartier italien. Quant au quartier chinois, ce qui marque d’entrée c’est la saleté. Les enseignes sont écrites en mandarin uniquement et les noms de rue en deux langues.

Finalement c’est la quartier de SOHO qui retient notre curiosité. Le quartier est en plein renouveau et beaucoup d’immeubles en cours de rénovation. C’est un quartier branché, chic et bourgeois. Les galeries d’art, des magasins de luxe au rez de chaussez des immeubles.

DSC00606

Mardi 18 octobre

Un grand soleil sur la ville et une température estivale (26 ° C). Le matin jogging à Central Park, en faisant le tour, soit environ 10 kms. Découverte de cet espace étonnant au cœur de Manhattan, rendez vous des sportifs (jogging, vélo) et des promeneurs. Vastes espaces très bien entretenus et plaisir de courir.

P1150447

L’après midi nous visitons le mémorial du 11 septembre 2001. Lieu de mémoire et de recueillement.